À la Une

LE RETOUR DES CONFRERIES A NARBONNE POUR LE CHAPITRE DU CONSULAT DE SEPTIMANIE

Evenementiel-Shooting – Mariage

Après une période d’abstinence de deux ans due à la crise sanitaire, les confréries ont répondu à l’invitation du Consulat de Septimanie le 20 novembre dernier. Elles étaient au nombre de 33, venues de toute l’Occitanie pour participer au 186ème chapitre de la longue histoire de la confrérie de Narbonne.

« En l’an de grâce 2021 », selon la formule consacrée, après la messe à la cathédrale Saint-Just et le défilé en ville, la cérémonie dans la Salle des Synodes, a donné lieu à l’intronisation de 6 personnalités de divers horizons . Il s’agit de Mhammed Behel, directeur scientifique du musée Narbo Via, Marie-Hélène Roy, secrétaire de la confrérie Génération Géminian, Thomas Bonfils, des Vignobles Bonfils, Philippe Graff, vigneron, Colette Ufferte, de la confrérie des Tastos Monjetos du Comminges, Béranger Barrère, vigneron, Jean-Marie Pagès, chancelier de la Mesnie de fitou. Tous ravis et fiers d’intégrer le consulat après la traditionnelle prestation de serment et « l’épreuve de la libation ».

Le Consulat de Septimanie, une longue histoire :

La confrérie se veut l’héritière des consuls de Narbonne qui administraient la ville dès le XIIIème siècle. Le costume qu’elle porte est la réplique exacte de la robe des consuls du XVIIème siècle et comme eux, le consulat s’est donné comme mission, la promotion des vins de la Narbonnaise. C’est en 1963, qu’est apparu le Consulat de Septimanie sous sa forme actuelle, sous l’impulsion de Henri Bouchous, alors président de la Chambre de Commerce de Narbonne.

Prochain rendez-vous : 6 août 2022, pour la cérémonie de la Véraison Place de l’Hôtel de ville